Sportives
Aller plus loin

Luca Wackerman, vainqueur final du GTAC-2016

GTAC-2016: Luca Wackerman, vainqueur final du Grand Tour d’Algérie cycliste 2016

GTAC-2016 - vainqueur Luca Wackermann

Le maillot orange du vainqueur final du Grand Tour d’Algérie cycliste 2016 (GTAC-2016) a été remporté par Luca Wackerman, le coureur italien de la formation émiratie d’Al-Nasr Dubaï, lundi 28 mars en fin de journée.

Luca Wackerman, âgé de 23 ans, s’était déjà illustré de fort belle manière lors de la sixième édition du GTAC en allant chercher quatre victoires d’étape et trois Tours internationaux sur l’ensemble des dix épreuves inscrites au programme de la GTAC-2016. Il a été champion d’Europe sur route juniors en 2009, ancien coureur au sein d’équipes de renommée mondiale à l’instar de Lampre-Merida et Southeast (Italie), il a marqué de son empreinte le GTAC-2016 en remportant la première place au classement individuel aux Tours internationaux d’Oran, de Blida et d’Annaba.

Avant de s’engager le mois de janvier avec la formation d’Al-Nasr Dubaï, Wackermann s’était montré « pessimiste » sur son avenir dans le cyclisme, mais l’offre « surprenante » en provenance des Emirats arabes unis, parvenue au dernier moment, a relancé sa carrière. Grimpeur hors pair, le jeune Italien n’a pas hésité a signé son contrat avec Al-Nasr, même s’il est descendu d’un échelon dans la hiérarchie du cyclisme mondial en rejoignant l’équipe continentale des Emirats. Il a disputé par la suite les Tours de Dubaï, du Qatar, d’Oman ou encore de Langkawi (Malaisie).

  • Le coureur lombard, ressuscité par le GTAC-2016 de son propre aveu, était capable de faire la différence lors des étapes de montagne, comme il l’a démontré en remportant avec brio les arrivées sur les hauteurs de Santa Cruz (Oran) et Chréa (Blida) ainsi qu’une deuxième place à Seraïdi (Annaba), se révélant être un grimpeur hors pair.
  • Luca Wackerman a confié à l’APS: « Jamais je n’aurais imaginé pouvoir gagner autant d’étapes. Le Grand Tour d’Algérie va certainement donner à ma carrière une autre dimension. C’est une très belle aventure pour moi et mon équipe de pouvoir triompher dans cette grande compétition. Le maillot orange est symbolique, puisque le plus important pour moi était d’avoir remporté quatre victoires d’étape et trois Tours internationaux ».

La performance réalisée par le cycliste italien revient essentiellement aux résultats obtenus par les coureurs d’Al-Nasr Dubaï, une formation créée il y a tout juste trois mois.

Nassim Saïdi, l’exception algérienne du GTAC-2016

Avec 20 victoires d’étape sur 22 au total, la formation émiratie a dominé la compétition de bout en bout, ne laissant aucune chance aux autres, à l’exception du Rwandais Areruya Joseph, vainqueur du Circuit international de Constantine et de Nassim Saïdi, auteur de la seule victoire algérienne au Critérium international d’Alger. Al-Nasr, qui renferme en son sein des coureurs ayant acquis une certaine expérience professionnelle à l’image du Lituanien Tomas Vaitkus, champion du monde espoirs du contre-la-montre en 2002, a fait main basse sur le GTAC-2016. De leur côté, les équipes algériennes ont eu du mal à sortir la tête de l’eau face à cette redoutable formation émiratie qui a impressionné par le travail collectif de ses coureurs tout au long des 22 étapes du 6e GTAC.

Mais la surprise est venue de l’Algérien Nassim Saïdi de l’AS Sûreté Nationale (ASSN) qui a clôturé ce rendez-vous international en apothéose, en allant chercher la victoire au Critérium international d’Alger, dixième et dernière épreuve du GTAC-2016, devant l’Espagnol Rubio Jesus d’Al-Nasr Dubaï.

Vos commentaires

Articles apparentés

Rechercher
Bonnes idées
Articles archivés à consulter
Catégories
Algerieautrefois sur Facebook