Sportives

Le parcours honorable du foot algérien avant la CAN 2015

CAN 2015 – Algérie: 60 matches en 15 phases finales
pour les « Verts » avant Mongomo

les Verts en preparation

En cette phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations qui se déroulera en Guinée équatoriale du 17 janvier au 8 février 2015 pour sa 30e édition, l’équipe nationale algérienne de football marquera sa 16e participation à cette fête continentale.

Entre sa première présence à cette fête en 1968 (Ethiopie) et la 15e, en Afrique du Sud (2013), l’Algérie a joué exactement 60 rencontres réparties en 20 victoires, 18 nuls et 22 défaites, avec un bilan légèrement déficitaire [ 69 buts inscrits/71 encaissés ].

Le parcours du football algérien

Le parcours somme toute honorable du football algérien, désormais chef de file du football continental et arabe (18e au dernier classement de la Fifa) a débuté par une cinglante défaite, il y a exactement 47 ans (le 11 janvier 1968) à Addis Abeba devant la Côte d’Ivoire (0-3) et qui précipitera l’élimination dés le 1er tour du rendez-vous éthiopien. Il a fallu attendre 12 ans pour voir les Verts « revivre » la grande fête africaine, avant de faire régulièrement partie du gotha continental. C’était en 1980 au Nigeria, lorsque les camarades de Rabah Madjer au sommet de son art, atteindront contre toute attente la finale avant de tomber devant la sélection du pays organisateur, le Nigeria (0-3).

Au cours de ces quinze rendez-vous de l’élite africaine, l’Algérie a été sacrée une fois du titre continental (1990/Alger). En outre elle a terminé une fois à la 2e place (1980/Nigeria), 2 fois sur la 3e marche du podium (1984/Côte d’Ivoire et 1988/Maroc) et enfin 2 fois 4e (1982/Libye et 2010/Angola).

La sélection algérienne a également atteint trois fois les quarts de finale en 1996 (Afrique du Sud), en 2000 (Ghana/Nigeria) et en 2004 (Tunisie). Enfin, les Verts ont quitté d’une manière précoce le tournoi final dés le 1er tour (1968, 1986, 1992, 1998, 2002 et 2013). C’est lors de l’édition d’Algérie en 1990 que la sélection algérienne a réalisé le meilleur parcours (5 matches-5 victoires), suivi de l’édition de 1984 (Côte d’Ivoire) avec 5 matches (3 v – 2 nuls). Lors de cette édition, l’Algérie a été éliminée en demi-finale par le Cameroun aux tirs au but (0-0: 4-5).

Ce sont les sélections du Nigeria (7 phases finales), de Côte d’Ivoire (6), du Cameroun et de l’Egypte (5), du Maroc (4), qui se sont dressées le plus sur le chemin de l’Algérie durant ces quinze éditions de la CAN. Au total, 24 pays ont affronté au moins une fois le onze algérien en phase finale.

Ses prochains adversaires du groupe C: L’Algérie a également rencontré ses prochains adversaires du groupe C à Mongomo. Il s’agit du Ghana 3 fois consécutivement (1980-1982-1984), de l’Afrique du Sud (2 fois: 1996-2000) et enfin du Sénégal (1fois en 1990) en demi-finale de l’édition d’Alger (victoire: 2-1).

Concernant les buteurs, ce sont 41 joueurs qui se sont partagés les 69 buts inscrits, dont la palme revient au duo Lakhdar Belloumi et Djamel Menad (5 buts chacun), suivis de Rabah Madjer (4) alors que 5 joueurs ont inscrit 3 buts chacun: il s’agit de Tedj Bensaoula, Djamel Amani, Bilal Dziri,Salah Assad et Hacene Lalmas. L’ex-légende du football algérien, Lalmas, le premier buteur algérien en phase finale de la CAN, s’est permis le luxe d’inscrire ses trois buts lors du match Algérie-Ouganda (4-0), le 4e étant l’oeuvre de son camarade du CR Belcourt Mokhtar Kalem.

Sept joueurs ont inscrit deux buts, alors que 25 autres comptent un seul but à leur actif. Le but manquant a été inscrit au profit des Verts par le Nigerian Isima (contre son camp)lors du match Algérie-Nigeria en 1982 en Libye, remporté par l’Algérie (2-1).

Bonnes idées
Articles archivés à consulter
Catégories