Sportives
Aller plus loin

CAN-2019 Algérie : La liste des joueurs retenus dévoilée.

CAN-2019 : La liste des 23 joueurs, dévoilée

Dans le cadre de sa préparation à la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019, prévue en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019, le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi a dévoilé ce jeudi 30 mai la liste des 23 joueurs, dont un seul local.

L’Algérie à la 12eme place au Championnat d’Afrique d’athlétisme

résultats enregistrés au Championnat d’Afrique d’athlétisme :
un titre trois médailles de bronze

Taoufik Makhloufi

La 19e édition du championnat d’Afrique d’athlétisme, clôturée jeudi soir à Marrakech [ Maroc ]. L’athlétisme algérien a enregistré des résultats peu reluisants, se contentant d’un seul titre et trois médailles de bronze.

L’élite algérienne s’est contentée d’une modeste 12e place au classement général du rendez-vous marocain auquel ont participé 27 athlètes, enregistrant à l’occasion, un recul comparativement à la 18e édition [ 28 juin – 1e juillet 2012 ] à Porto Nono [ Bénin ], où l’Algérie s’était classée à la 6e place avec seulement 13 athlètes qui avaient décroché 7 médailles [ 2 or – 3 arg – 2 br ]. Le titre africain décroché par l’Algérie à Marrakech a été l’oeuvre du décathlonien Larbi Bouraada, alors que Taoufik Makhloufi [ 800m ], Mohamed Ameur [ 20km-marche ], et l’équipe du relais 4×100 ont remporté le bronze.

La sélection algérienne de 2014 a lamentablement échoué à améliorer les résultats de sa devancière de 2012, et surtout de confirmer les pronostics émis par la Fédération algérienne d’athlétisme qui avait tablé au départ d’Alger sur 5 à 6 médailles [ tous métaux confondus ]. Seul le vermeil du décathlonien Bouraada a sauvé la face. Cet athlète a effectué un retour gagnant après une absence de deux ans, due à sa suspension pour dopage.

Si Bouraada a réussi l’exploit de monter sur la plus haute marche du podium, ce n’est pas le cas pour Taoufik Makhloufi et la spécialiste de l’heptathlon, Yasmina Omrani, lesquels n’ont pu conserver leur titre continanetal acquis deux ans auparavant au Bénin. Le champion olympique du 1.500m des JO-2012 de Londres, a enregistré un retour laborieux à la compétition après une longue période d’absence due à sa maladie. Il s’est contenté d’une médaille de bronze dans l’épreuve du 800m avec un modeste chrono de 1:49.08 alors qu’au Bénin, il avait été sacré du titre continental avec l’excellent temps de 1:43.88.
A l’issue de cette course remportée par le Botswanéen Nigel Amos, l’athlète algérien s’est montré satisfait de son retour à la compétition en déclarant: « je suis très content de mon rendement réalisé aux côtés de grands champions. Cette course a été très tactique et d’un haut niveau. J’aspirai à un meilleur résultat, mais la chance ne m’a pas souri » a t-il souligné.

5e titre pour l’Afrique du Sud

La médaille de Makhloufi a satisfait le Directeur des équipes nationales Abdelkrim Sadou qui a souligné, que le champion olympique est parvenu à décrocher une médaille après une absence de 18 mois pour raisons de santé. Ces mêmes raisons ont empêché l’heptathlonienne, Yasmina Omarani de conserver son titre continental et qui a du abandonner la compétition, pour blessure, à l’issue de la 4e épreuve alors qu’elle filait tout droit vers le titre, un forfait malheureux qui privera son pays d’un meilleur rang au classement général.

Les autres éléments de la sélection algérienne ont échoué dans leur mission, à l’instar de Mohamed Ameur (20 kml-marche), médaillé de bronze à Marrakech, après avoir décroché l’argent en 2012, de Nima Aissam (triple saut), vice-champion d’Afrique au Bénin et seulement 4e au Maroc, tout comme Mokdal Lyes (110m haies), sur le déclin.

C’est le cas également de la meilleure athlète-dame algérienne en 2013, double médaillée d’or aux jeux Méditerranéens-2013 de Mersin (Turquie) et jeux Islamiques-2013 de Palembang (Indonésie), qui a quitté la course pour cause de « maladie » selon son entraîneur, devant le rythme élevé de la finale de 3000m steeple qui a vu l’Ethiopienne Hiwot Ayalew Yemer pulvériser le record des championnats d’Afrique en 9:29.54/100.

Pour rappel, la sélection algérienne a été sacrée du titre continental à deux reprises depuis la 1re édition de 1979 à Dakar (Sénégal) et cela à deux reprises [ 1988/Ethiopie ] et [ 2000/Alger ].

La 19e édition des championnats d’Afrique clôturée jeudi à Marrakech a vu la victoire finale de l’Afrique du Sud avec un total de 19 médailles (10 or – 5 ar – 4 br) devant le Nigeria (24: 8 or-9 ar-7 br) et le Kenya (25: 7 or-8 ar- 10 br.). C’est le 5e titre continental de l’Afrique du Sud, rappelle t-on, après ceux de 1992, 1993, 2004 et 2006).

Rechercher
Bonnes idées
Articles archivés à consulter
Catégories